5 citations de Khalil Gibran pour être plus sage + la veste Majaji Kenté rouge

  1. Au sujet du travail

« Le travail, c’est l’amour rendu visible. Et si vous ne pouvez pas travailler avec amour et que vous le faites avec dégoût, mieux vaut quitter votre travail, vous asseoir à la porte d’un temple et recevoir l’aumône de ceux qui travaillent dans la joie. Car si vous faites cuire du pain avec indifférence, vous faites cuire un pain amer qui ne nourrit qu’à moitié la faim d’un homme. Et si vous écrasez les raisins à contrecœur, votre rancune distille un poison dans le vin. »

« Ils me prennent pour un fou parce que je ne vendrai pas mes jours pour de l’or ; je les considère fous parce qu’ils pensent que mes jours ont un prix. »

2. Au sujet de l’amour et de l’amitié

« Vous pouvez oublier ceux avec qui vous avez ri, mais vous n’oublierez jamais ceux avec qui vous avez pleuré. »

« Les cœurs unis dans la douleur et la tristesse ne seront pas séparés par la joie et le bonheur. Les relations qui se sont tissées dans la tristesse sont plus fortes que les liens de la joie et du plaisir. L’amour lavé par les larmes restera éternellement pur et fidèle. »

3. Concernant les obstacles de la vie

« De la souffrance émergent les âmes les plus fortes ; nous portons tous des cicatrices. »

4. La bonté n’est pas un signe de faiblesse

« La tendresse et la bonté ne sont pas des signes de faiblesse et de désespoir, mais les manifestations de la force et de la résolution. »

5. Au sujet de l’amour qui unit deux personnes

« Qu’il y ait des espaces dans votre union, et que les vents des cieux dansent entre vous. Aimez-vous mais ne faites pas de l’amour un lien : qu’il soit plutôt une mer mouvante entre les rivages de vos âmes. Remplissez la tasse de chacun mais ne buvez pas dans la même. Donnez votre pain à l’autre, mais ne mangez du même pain. Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux, mais que chacun puisse être seul. Soyez comme les cordes d’un luth, elles sont séparées et pourtant elles vibrent de la même musique. Donnez vos cœurs l’un à l’autre, mais pas pour le garder. Seule la main de la Vie peut contenir vos cœurs. Tenez-vous ensemble, mais pas trop rapprochés : les piliers du temple se dressent à distance, et le chêne et le cyprès ne poussent pas dans l’ombre de l’autre. »

👉🏼Boutique Minikan❤️