Rêver et persévérer

Bonjour les copains!

Je suis très enthousiaste de partager en ce jour de la fête du travail, une tenue toute particulière, car la première d’une longue série avant le lancement du e-shop Minikan le mois prochain. J’ai beaucoup travaillé ces derniers mois sur le projet qui m’a tenu loin des réseaux sociaux, mais je suis de retour pour vous proposer des looks afrocentriques tous plus enthousiasmants les uns que les autres!

Un rêve qui prends peu à peu des formes de réalité, à force de travail justement, et d’acharnement. Tout commence par une passion, dès l’enfance à Abidjan en Côte d’Ivoire, celle du tissu africain que ma mère possédait sous toutes ses formes (Bogolan, Wax, Kenté, pagne Kita). C’est un textile de coton, qui a reçu sur les deux faces un cirage et sur lequel on appose des motifs qui symbolisent un fait de société. Ajoutés à des couleurs chatoyantes, vous avez l’embarras du choix en fonction de votre état d’esprit, de choisir le tissu qui vous convient, entre « Mon mari est capable », « Si tu sors je sors » ou « L’œil de ma rivale », et bien d’autres.

LYLYWOO 4IMG_0008IMG_0074IMG_0088

Habiller les femmes (et bientôt les hommes 😉 chaque chose en son temps) en tissus africains, c’est plus qu’une passion, c’est une façon de vivre. Le processus de création du vêtement, de la conception des tenues au dessin en 3D, à la fabrication à la main, qui bien que long, environ une semaine, est tout simplement magique. J’ai toujours su que je voulais faire quelque chose de mes mains, avec une très bonne moyenne en arts plastiques, car le dessin me passionnait, l’harmonie des couleurs encore plus. Au collège, un de mes dessins à été sélectionné pour la journée de la Francophonie, comme j’en étais fière! Ce fut ce que l’on peut apparenter à une consécration pour moi à cet âge-là. Alors, mon Baccalauréat économique et sociale en poche et une licence en Sciences de l’Information, j’ai commencé à prendre des cours de couture et à créer mes premiers modèles.

IMG_0096

IMG_0099

C’est de ces deux passions, le tissu africain et le dessin, accouplés à un amour pour la mode, que naît le projet Minikan il y a deux ans, une marque de vêtements de haute qualité, fabriqués à la main, en tissus africains, signe de mode et d’élégance authentique et contemporaine. N’zo, c’est la pièce façon « Crop top » que je vous présente aujourd’hui, à porter avec une jupe, comme moi ici (même si j’aurais voulu la jupe beaucoup plus taille haute) ou un jean. La matière principale de cette confection est le bogolan, qui est un tissu malien teint suivant une technique utilisée au Mali, au Burkina Faso et en Guinée. Tous les tissus que j’utilise sont produits en Côte d’Ivoire et assemblés dans mon atelier à Paris.

IMG_0189IMG_0217

IMG_0228

IMG_0272

IMG_0258

Profitez bien de ce jour férié! 😉

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Souad dit :

    Ce crop top est absolument magnifique ! Et ton article est vraiment intéressant. Bonne continuation bella ! 😘

    J'aime

  2. Bon courage dans cette nouvelle aventure!

    J'aime

  3. lyss0u dit :

    Merci les filles! ❤

    J'aime

  4. lafeenormande dit :

    Woaw j’aime beaucoup ! Très jolie article 😉

    J'aime

  5. Au régime ! dit :

    Très jolies couleurs !! Je me verrai bien porter ce crop top sur un jean effectivement. 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s